Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

lundi 17 septembre 2018

Un sculpteur costaricain à Lucques

Lors de mon passage à Lucques, j'ai eu la chance de découvrir
les œuvres de Jiménez DEREDIA. Cet artiste est né en 1954
au Costa Rica mais il vit maintenant en Italie.

On ne pouvait pas rater ses sculptures monumentales en bronze
et en marbre exposées en plein air, aux endroits les plus importants de la ville
 (porte Saint-Pierre, place de la cathédrale et autres places principales).

Je n'avais jamais entendu parler de ce sculpteur qui a pourtant
une renommée internationale mais il est peu connu en France
(une exposition à La Baule en 2011 cependant).
Il s'inspire de l'art précolombien.

Recuerdo Profondo
Recuerdo Profondo
Cette œuvre est inspirée d'une sculpture maya où un messager
de la pluie tient dans ses mains un plat de sacrifice.

Encuentro
Encuentro.
Rencontre intérieure entre deux êtres dans une demi-sphère.

Toujours des formes rondes, très lisses que l'on a envie de toucher :

Germinacion
Germinación.

Sentinella
Sentinella
.

Il y avait aussi des sculptures monumentales en marbre :

Plenitud
Plenitud.

Ces deux dernières sont un peu différentes des précédentes :

Mistero
Mistero.

Trasmutazione
Trasmutazione.

Malheureusement, cette exposition est terminée.
Connaissez-vous cet artiste ?

Vous pouvez voir l'installation de ces œuvres monumentales dans la ville ICI.

Posté par Moutie à 08:05 - Voyages - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 15 septembre 2018

Oyez gentes dames et damoiseaux !

Affiche Lucques

Un retour au Moyen-Âge dans la belle ville de Lucques.

Les diverses confréries d'arbalétriers se préparent pour un grand défilé
dans les rues de la ville, en ce dimanche 9 septembre.

Arbalétriers Lucques 1

Arbalétrier1

Arbalétrier2

Les costumes sont très variés.

Et c'est parti !
Chaque confrérie défile derrière sa bannière au rythme des tambours.

Confrérie1

Confrérie2

Tambours

Confrérie Pise

Confrérie3

Confrérie4

C'est la ville de Lucques qui ferme la marche :

Confrérie Lucca

Je n'y connais rien en arbalète mais certaines semblaient bien lourdes
à porter. Et puis, les casques, les capes, les hauts-de-chausses... dur, dur,
en cette chaude journée de septembre !

Posté par Moutie à 07:56 - Voyages - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 13 septembre 2018

Bienvenue en Toscane

Non, les vacances ne sont pas encore terminées pour nous :
une petite semaine en Toscane avant d'attaquer vraiment la rentrée.

Première étape à Lucques (Lucca en italien). Entièrement ceinte de remparts
(plus de 4 km), cette jolie ville a conservé son caractère médiéval authentique.

Remparts Lucques

La porte San Pietro avec sa façade ornée de lions est la plus belle :

Porte Saint-Pierre Lucques

Les monuments historiques y sont nombreux, les églises principalement.

L'église San Michele in Foro et sa magnifique façade :

Eglise San Michele1

Eglise San Michele2

À l'intérieur, un beau Christ peint :

Christ eglisr Saint Michel

Sur une petite place, nous avons rencontré Puccini, un natif de Lucques :

Puccini Lucques

Puis d'autres VIP.

Centre ville Lucques

La Piazza Anfiteatro, bordée de cafés et de restaurants, a une forme ovale
puisqu'elle occupe l'emplacement d'un ancien théâtre romain :

Place amphithéâtre Lucques

La tour Guinigi courronnée d'arbres est un monument
emblématique de la ville :

Tour Guinigi Lucques

Je n'ai pas eu le courage de grimper tout là-haut :

Tour Guinigi2

Une petite balade sur les remparts permet d'apercevoir le palais
Pfanner et ses jardins à l'italienne aménagés au 18e siècle :

Palais Pfanner Lucques

En ce dimanche 9 septembre, la ville était en fête : tous les arbalétriers du pays
s'étaient donnés rendez-vous à Lucques pour défiler dans les rues.
Je vous en parlerai dans un prochain message.

Posté par Moutie à 07:59 - Voyages - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 7 septembre 2018

Deux nouveaux blocs pour mon Splendid sampler

Flowering Tree
Flowering Tree, Amy FRIEND.

DSC01275
Around Four Corners, Rachel DAISY.

Finalement, ce projet me plaît bien car les techniques sont variées.
On passe de l'une à l'autre sans se lasser.

Vue d'ensemble avec les précédents blocs :

DSC01276

Posté par Moutie à 07:49 - Couture, patchwork - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mardi 4 septembre 2018

Petits sacs à la mode japonaise

Je prépare des babioles pour mon marché de Noël du 2 décembre.
Pour une fois, je suis bien en avance.

Petit sac origami

Ces petits sacs origami sont très faciles à faire et ils font leur petit effet.
Deux carrés de tissus assortis (42 cm de côté, pour mon petit modèle).
On les coud ensemble endroit contre endroit. On plie,
on retourne, on pose une coulisse et hop, l'affaire est dans le sac !

Moyen sac origami

Ce dernier est un peu plus grand (2 carrés de 50 cm de côté).

Si vous voulez des explications un peu plus précises, c'est par .

Posté par Moutie à 07:44 - Couture, patchwork - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

samedi 1 septembre 2018

Un siècle de roulottes

À quelques kilomètres de la très jolie ville d'Uzès, un passionné de roulottes
a installé, au milieu des champs, un petit musée unique et original
et c'est avec maintes anecdotes qu'il le fait visiter.

Roulottes vue ensemble

Ces roulottes ne sont pas des roulottes d'opérette, elles ont toutes une histoire.
Elles ont  sillonné les routes tirées par des chevaux, des ânes ou même des hommes.
Elles ont abrité des familles : on les appelait bohémiens, gitans, tziganes, manouches...

Les plus anciennes datent de 1860 et les plus récentes de 1970.

Roulotte 1930

Celle-ci date de 1930 et, si le cœur vous en dit, elle est à vendre.

Roulotte 1930 intérieur2

Roulotte 1930 intérieur1

Dans les roulottes de cette époque, il n'y a pas de cuisine.
On cuisinait et on mangeait dehors.

Roulotte 1930 intérieur3

En 1970, les roulottes sont beaucoup plus spacieuses et confortables :

Roulotte 1970

Il y a une cuisine intérieure :

Roulotte 1970 cuisine

et un espace nuit bien isolé :

Roulotte 1970 lit

Vous remarquerez que la longueur du lit , comme dans la roulotte précédente, est égale
à la largeur de l'habitacle, c'est à dire 1,60m (les tziganes étaient petits).
De plus, le lit est haut perché. Le grand espace sous le lit des parents servait pour
coucher les enfants. Serrés comme des sardines, pas question d'être claustrophobes !

La roulotte suivante appartenait à un clown amoureux des étoiles :

Roulotte clown ext

J'aime bien cette petite roulotte très colorée, avec ses jolis volets bleus étoilés.
Une fenêtre de toit juste au-dessus du lit permettait à son propriétaire
de s'endormir en regardant le ciel.

Roulotte clown int

D'autres roulottes plus anciennes (1860) mais tout aussi authentiques, celle d'un berger
et celle d'une diseuse de bonne aventure :

Roulotte berger

Roulotte diseuse bonne aventure

Cette petite verte plait beaucoup. Il faut dire qu'elle est bien pimpante :

Roulette verte

Roulotte verte 2

Roulotte verte 3

Roulotte verte 4

Vous pouvez louer l'ensemble du musée pour une réception, un tournage de film,
 pour faire des photos artistiques... ou tout simplement pour le visiter en réservant ICI.
Une bonne idée pour les journées du patrimoine si vous êtes
dans le coin (les15 et 16 septembre prochains).

Posté par Moutie à 08:03 - Promenades, découvertes - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

mardi 28 août 2018

Le Prince à la petite tasse

le prince petite tasse

Pendant 9 mois Émilie, l'auteure de ce livre, Fabrice, son mari et leurs 2 enfants,
ont accueilli dans leur appartement parisien, un jeune afghan de 21 ans
qui a fui son pays en guerre à l'âge de 12 ans.

Après une longue errance, en Turquie, Grèce, Norvège, il arrive à Paris
où on lui donne enfin des papiers et un travail. Il fait le ménage
à longueur de journée, sans se plaindre et dépense son maigre salaire
pour aider ses compatriotes qui vivent dans la rue.
Ne parlant pas un mot de français à son arrivée, l'adaptation va être difficile.

Émilie raconte au jour le jour le quotidien de toute la famille et de leur hôte.
C'est drôle, touchant et plein d'espoir. Oui la fraternité, ça existe encore.

Un livre lumineux à mettre entre toutes les mains !

Posté par Moutie à 07:53 - Lecture - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 21 août 2018

Tissage Tressage

Une belle exposition à voir en ce moment à L'Isle-sur-la-Sorgue :
Tissage Tressage, quand la sculpture défile.

Depuis sa création en 2011, la fondation privée Villa Datris, accueille
chaque année, un grand nombre de sculpteurs de renommée
nationale et internationale.

Cette belle demeure provençale du XIXe siècle offre plus de 500 m² d'exposition
sur quatre niveaux et un charmant petit jardin en bordure de la Sorgue.
Cette année, la sculpture contemporaine est à l'honneur à travers l'art textile,
le tissage et le tressage : 106 œuvres de 74 artistes sont exposées.

Voici quelques photos :

Le cœur du figuier
Le cœur du figuier, Aude FRANJOU.
Un entrelacs de cordages en lin  posé au centre de l'arbre
comme un cœur qui bat dans une cage thoracique.

Réseau de bruits enchevêtrés
Réseau de bruits enchevêtrés, Véronique MATTEUDI.
Une énorme oreille réalisée à partir de tiges de clématite sauvage. Étonnant !

En oblique
En oblique, Edith MEUSNIER.
De légères constructions en bolduc et bambou très colorées qui bougent
avec le vent et contrastent avec la végétation du jardin.

Tondo
Tondo, Marinette CUECO.
Des herbes nouées, tressées, une création tout en finesse.

The emerald path
The Emerald Path, Sheila HICKS.
L'artiste mélange des fils de différentes textures (lin, coton, soie, nylon).

 Deux œuvres d'une artiste que j'aime beaucoup : Simone PHLEULPIN.

Croissance
Croissance.

Anfractuosité
Anfractuosité.

Je suis émerveillée devant les créations de Simone PHEULPIN.
Et dire que ce ne sont que des bandes de coton maintenues avec des épingles !
J'aimerais tellement la voir travailler...

Il y a encore beaucoup à découvrir à l'exposition Tissage Tressage à l'Isle-sur-la-Sorgue.
N'hésitez pas à entrer si vous passez par là, c'est gratuit.

À voir jusqu'au 1er novembre sauf le mardi.

Posté par Moutie à 06:58 - Promenades, découvertes - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 10 août 2018

Mon coup de cœur de l'été

la mémoire du thé Lisa See

J'avais beaucoup aimé Fleur de neige et Filles de Shanghai, il fallait donc
absolument que je lise ce nouveau roman de Lisa SEE.

L'histoire commence au sud-ouest de la Chine, dans les années 1990. À la Source
de Printemps, la culture du thé rythme la vie des habitants depuis toujours.
Loin de connaître les progrès fulgurants qui se propagent dans toute la Chine, les Akha
perpétuent des méthodes de récolte archaïques et des principes religieux très stricts.
Li-yan est la première personne de sa famille à savoir lire et écrire. Malgré les réticences
de sa communauté, elle décide de poursuivre ses études. Elle ne sera pas la sage-femme
guérisseuse du village comme sa mère.
Malheureusement, lorsqu'elle doit faire face à une grossesse non désirée,
la loi akha tombe et Li-yan doit abandonner son enfant.

Les années passent, Li-yan devient une femme d'affaires spécialisée
dans le commerce du thé mais son passé la hante.

À la même époque, aux États-Unis, une jeune femme se lance à la recherche de ses racines...

Les romans de Lisa SEE sont toujours fort bien documentés et c'est cela qui me plaît.
En lisant La mémoire du thé, on apprend beaucoup  sur les croyances, les coutumes du
 peuple akha. Les coiffes de mariage des femmes sont extraordinaires : somptueusement
décorées de pièces et d'amulettes en argent, elles peuvent peser jusqu'à 10 kg. À voir ICI.
Ces femmes sont également très expertes en broderies.

Le thé est évidemment l'un des sujets principaux de ce livre :  comment le récolter,
le préparer artisanalement pour le faire sécher, le laisser vieillir ?
Le monde du thé est aussi complexe que celui du  vin.

Un très beau roman à déguster sans modération.

Posté par Moutie à 08:55 - Lecture - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 7 août 2018

Quelques blocs de plus

Quelques blocs de plus pour ne pas perdre la main :

Rose and Dot My Flock

Rose and Dot, Lori KENNEDY (à gauche).
My Flock, Brenda RATLIFF (à droite).

Il y a des blocs très simples et d'autres beaucoup plus complexes..
Maintenant je laisse de côté ceux qui m'ennuient.

Un troisième bloc, Hexagones rouges de MOUTIE :

Hexagones rouges

Posté par Moutie à 08:01 - Couture, patchwork - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,