Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

samedi 23 juillet 2016

Symétrique

Avez-vous déjà vu une sirène à deux queues ?

Moi j'en ai rencontré une hier, en visitant le château du Haut-Kœnigsbourg :

Sirène 2 queues

Posté par Moutie à 07:20 - 52 photos en 2016 - Commentaires [14] - Permalien [#]

vendredi 22 juillet 2016

Le repas marcaire

Une semaine de vacances dans les Vosges pour un séjour très nature.
Ouf, enfin un peu de fraîcheur sur la route des Crêtes !
Pause déjeuner à l'auberge de la Chaume de Firstmiss où nous avons
dégusté le fameux repas marcaire.

Le repas marcaire est le menu traditionnel servi dans les fermes-auberges
des Hautes-Vosges. C'est un repas bien calorique, voyez plutôt.
Nous avons commencé par une grosse part de tourte à la viande
et quelques crudités. Le plat principal se composait de larges tranches
 de porc fumé accompagnées de roïgabrageldi (pommes de terre cuites
 pendant 2 à 3 heures dans du beurre fermier avec des oignons et du lard).
Ah, j'oubliais la salade verte pour faire glisser le tout.

Non, ce n'est pas terminé. Je vous laisse souffler un peu avant de passer
au fromage (du Munster, bien entendu).
Après ça, vous prendrez bien un petit dessert, n'est-ce pas ?
Tarte aux myrtilles ou fromage blanc au kirsch, ça vous convient ?

Pendant le café, regardons le décor de cette ferme-auberge :

Ferme auberge1

Ferme auberge2

Le décor montagnard est vraiment très chaleureux.

Ferme auberge3

 

Ferme auberge4

Après le repas, une petite balade digestive s'impose.
Allons voir les vaches :

Vaches ferme auberge

Ce jeune veau tient à peine sur ses pattes :

Veau ferme auberge

Je vous recommande le repas marcaire, au moins une fois.
Tant pis pour votre régime !

Posté par Moutie à 07:37 - Promenades, découvertes - Commentaires [13] - Permalien [#]

mercredi 20 juillet 2016

Le choc des images

Un roman qui, malheureusement, colle de très près à l'actualité,
Portrait d'après blessure d'Hélène GESTERN :

Portrait d'après blessure

 Olivier est historien. Pour les besoins d'une émission télévisée, il a fait
la connaissance d'Héloïse, une jeune archiviste avec qui il collabore.
Un jour, ils se retrouvent pour déjeuner puis ils prennent le métro ensemble.
La rame dans laquelle ils étaient montés explose.

Alors qu'Olivier tente de sauver la jeune femme gravement blessée,
un photographe zélé, avide de sensationnel, les prend en photo.
Cette photo impudique fera la une d'un magazine à grand tirage
et démollira leur existence à tous les deux.

Ce livre raconte l'histoire de deux êtres aux prises avec le pouvoir des photos,
qu'elles parlent la langue de la dignité ou celle du désastre.

« Le photographe nous avait épinglés comme des papillons. Son cliché avait
 contaminé chaque compartiment de nos vies, et tout éclaboussé sur son passage.
Nous étions comme l'homme sur son brancard, sanglés dans notre impuissance,
victimes d'un hold-up biographique qui (et c'est ce qui me révoltait le plus)
ne semblait pourtant pas scandaliser grand monde. »

Portrait d'après blessure pose la question suivante : les médias ont-ils le
 droit de tout montrer ? Le spectacle de la mort en direct est-il devenu un dû ?

Nous avons tous en mémoire la photo récente de ce petit garçon immigré
mort sur une plage, photo qui a fait le tour du monde. Était-elle nécessaire ?
Lors du dernier attentat, à Nice, des images choquantes ont défilé sur nos écrans.
Avions-nous besoin de les voir pour imaginer cet acte barbare ?

Posté par Moutie à 06:52 - Lecture - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 16 juillet 2016

Levons la tête

Aujourd'hui, je vous emmène dans la vieille ville de Carcassonne. Fendons la foule
des touristes puis arrêtons-nous devant l'église Saint-Nazaire. Levons la tête.
Parmi toutes les magnifiques gargouilles de la façade, j'en ai choisi une
que j'aime tout particulièrement :

Gargouille église St Nazaire Carcassonne

On dirait qu'elle nous écoute, n'est-ce pas ?

Posté par Moutie à 06:25 - 52 photos en 2016 - Commentaires [10] - Permalien [#]

jeudi 14 juillet 2016

Petit bricolage estival

Depuis quelques mois, je ne fais pas grand chose avec mes 10 doigts.
Je cours à droite et à gauche (enfin, courir est un bien grand mot !).

Voici tout de même un petit bricolage qui vous inspirera peut-être :

Napperon couverts

 Une idée trouvée sur Pinterest.

Cadre de récupération, napperon ancien et mini-couverts dénichés par Fille Aînée.

Posté par Moutie à 07:11 - Petits bricolages - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 12 juillet 2016

Pense-bête grand format

Même si Chéri est étourdi, il n'aura plus d'excuse s'il oublie
d'acheter l'Pain, le soir en rentrant du boulot :

Pense bête

Posté par Moutie à 07:29 - Humour - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 9 juillet 2016

Comme on fait son lit on se couche

Thème de la semaine chez Les bottes rouges : au sol.

J'ai pensé tout de suite à une photo que j'ai prise l'an dernier
au festival du lin en Normandie.

Eglise St Pierre Le Vigier

Alice Schÿler-Mallet : « Après avoir mis de l'étoupe dans les jointures du bordage... »
(1 200 kg d'étoupe)

Matelas étoupe

Et voici ce que l'on pouvait lire en entrant dans cette petite église :

Dans la construction des bateaux en bois, l'étoupe sert depuis longtemps à colmater
les interstices entre les planches pour rendre l'embarcation étanche. La voûte du
cœur de l'église de Saint-Pierre-le-Viger ressemble à une coque de bateau à l'envers.
L'installation consiste en un « matelas » au sol faisant office de miroir de la voûte.
Les visiteurs sont invités, s'ils le souhaitent, à s'étendre dans le lin et à contempler
la voûte. Prière de refaire son « lit » avant de partir.

Posté par Moutie à 07:47 - 52 photos en 2016 - Commentaires [17] - Permalien [#]

mardi 5 juillet 2016

La Cité du vin

 Un lieu unique dédié aux cultures du vin ouvert au public depuis
le 1er juin dernier : c'est la Cité du vin à Bordeaux.
Pour cette vitrine internationale, il fallait une architecture emblématique :

Cité vin Bordeaux

Les architectes : Anouk Legendre et Nicolas Desmazières.

Quelques vues de l'intérieur :

Cité vin salle lecture
La salle de lecture.

Cité vin intérieur1

Cité vin intérieur2

Dans la cave à vins, plus de 14 000 bouteilles provenant
de plus de 80 pays producteurs de vin. Des miroirs au plafond
multiplient le nombre de bouteilles, impressionnant !

Cité vin cave

Au septième étage, un restaurant panoramique :

Restaurant Cité vin Bordeaux
Vue sur le pont Chaban-Delmas.

Je n'ai pas voulu donner 20 euros pour faire la visite complète mais si le cœur
vous en dit... Plus de photos en cliquant ICI.

Posté par Moutie à 07:57 - Promenades, découvertes - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

samedi 2 juillet 2016

Street art à Bordeaux

Le M.U.R. est une galerie à ciel ouvert, un nouvel espace
au cœur des Chartrons. Il voit défiler les artistes du monde entier
depuis son inauguration en septembre 2014.

Street art mexicain :

Street art bordeaux

Le M.U.R. se situe place Paul et Jean-Paul Avisseau
Bordeaux Chartrons (jardin public).

Posté par Moutie à 07:39 - 52 photos en 2016 - Commentaires [16] - Permalien [#]

mardi 28 juin 2016

Demeures de charme pour pigeons

Sous l'ancien régime, seuls les propriétaires terriens avaient le droit de construire
des pigeonniers car il fallait posséder assez de terres pour nourrir des
  pigeons sans qu'ils aillent manger les grains des voisins. Le droit de colombier
était la marque d'une certaine aisance (seigneurs ou abbayes).
Il a été aboli par le décret du 4 août 1789.

Dans le sud-ouest de la France, les pigeonniers sont nombreux mais pas toujours
faciles à voir car nombre d'entre eux se trouvent dans des propriétés privées.
Le département du Tarn en compte, à lui seul, près de 1 700.

En sillonnant la région pendant plus de deux semaines, nous en avons
rencontrés de bien beaux. Ils se dévoilent sous des formes diverses et variées.

En voici un très ancien rencontré dans le petit village d'Urval en Dordogne :

Four banal pigeonnier Urval

Le pigeonnier est intégré dans le four banal qui est classé monument historique.
Il date du XIVe siècle.
Le four appartenait au seigneur et les habitants du village avaient obligation
de l'utiliser moyennant, bien entendu, une redevance.

À Carsac-Aillac, toujours dans le département de la Dordogne,
  la ravissante petite église romane Saint-Caprais possède son
propre pigeonnier dans le mur même de l'église :

Eglise St Caprais

Pigeonnier église St Caprais

Un très beau pigeonnier dans une belle demeure avec toits
de lauzes, dans le minuscule hameau de Callabout (Marquay) :

Tout pigeonnier Callabout

Tour pigeonnier Callabout 2

À Thonac, le château de Belcayre et son petit pigeonnier
rond indépendant, domine la Vézère affluent de la Dordogne :

Château Thonac

Mes pigeonniers préférés sont les pigeonniers à piliers, dans le style de celui-ci :

Pigeonnier Eymet
Pigeonnier proche d'Eymet (Dordogne), toujours en activité.

Les demi boules en pierre posées sur les piliers (les capels) protègent
le pigeonnier des rongeurs et autres prédateurs.

Nous avons eu bien du mal à trouver celui de Tursac car il se cache
dans un champ, derrière l'église du village :

Pigeonnier Tursac

À Vitrac, le pigeonnier est resté « dans son jus ». Il est intéressant
par sa situation (ses 4 pieds reposent sur le mur d'enceinte d'une propriété) :

Pigeonnier Vitrac

Changement de région, nous descendons vers Toulouse.
Sur une aire d'autoroute, peu avant Caussade :

Pigeonnier aire autoroute

À Mireval-Lauragais (Aude), un beau pigeonnier du XIXe siècle :

Pigeonnier Mireval Lauragais

Celui de Lescout (Tarn) avec ses deux tourelles, a beaucoup de classe :

Pigeonnier Lescout

Un petit dernier pour la route car je sens que vous frôlez
l'overdose. Mais oui, ça existe l'overdose de pigeonniers
(M. Moutie pourrait vous en parler...)

Réhabillité par les compagnons bâtisseurs, c'est le pigeonnier type « castrais »
par excellence. Très élégant avec des pans de bois en croisillons et son toit
en ardoise type « écailles de poisson » surmonté d'un clocheton.
Tout en haut, l'épi de faîtage représente un pigeon sur une boule :

Pigeonnier Lempaut
Pigeonnier de Lempaut (Tarn).

Souvent aménagés en gîtes de charme, les beaux pigeonniers
de la région accueillent les touristes en quête de dépaysement.
Moi ça me plairait bien, pas vous ?

Posté par Moutie à 07:41 - Promenades, découvertes - Commentaires [8] - Permalien [#]