Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

jeudi 28 août 2014

Les cintres sortent du placard

Les cintres ne se cachent pas obligatoirement dans les placards.
Quand ils sont originaux, pourquoi ne pas les montrer ?

Cintres habillés de tissus pour exposer mes chemises de nuit anciennes :

Chemises anciennes

À gauche, une chemise de ma grand-mère brodée par ses soins.
Au milieu, une chemise de nuit de grand-père, bien longue, bien grande
et à droite, ma dernière acquisition.

Je ne les porte pas mais j'aime bien les avoir sous les yeux.

Quant aux cintres, les voici de plus près :

Cintre 1

Cintre 2

Initiale L brodée par ma grand-mère sur un tissu très très fin.

Si vous n'avez pas de vieux cintres en bois, vous pouvez utiliser
des cintres de teinturier. On vous explique comment faire ICI.

Un autre cintre habillé d'un autre genre. J'ai utilisé une serviette de table
achetée chez Maisons du monde, il y a quelques années.
Petit motif réalisé au crochet par une dame inconnue.

Cintre 3

Une série de cintres en carton trouvée dans un vide-greniers
(servaient, je crois, à présenter des vêtements de bébé dans une boutique) :

Cintres carton

J'ai bien une petite idée pour les utiliser mais, pour l'instant, je manque de temps.
À très bientôt !

Posté par Moutie à 08:08 - Petits bricolages - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 26 août 2014

Pour prolonger un peu les vacances

Retour en Picardie pour retrouver la pluie et des températures très
fraîches. Pour me donner l'illusion que je suis encore en Provence,
au pays des cigales et de la lavande, je me suis plongée
dans La charrette bleue de René BARJAVEL :

Barjavel la charrette bleue

Voilà dix ans que je passe tous mes étés dans la Drôme, tout près 
de la petite ville de Nyons. Il était temps que je lise cette autobiographie
de l'enfant du pays (René BARJAVEL est né à Nyons le 24 janvier 1911).

 C'est le récit d'une enfance heureuse, dans une période pourtant très troublée.
« Pendant que les hommes se faisaient hacher, que les femmes s'exténuaient,
les petits enfants connaissaient le Paradis. Dès qu'ils atteignaient dix, douze
ans, on commençait à leur confier des tâches de plus en plus sérieuses, mais
en deça, ils étaient les rois du monde. Plus de père pour ordonner et interdire,
une mère occupée qui n'avait le temps de se pencher vers ses enfants que 
pour les embrasser, rapidement, avec un soupir. Et les rues et les places,
vides, sans danger, un Far West pacifique à leur disposition. »

C'est un livre plein d'odeurs, de parfums. L'odeur du pain qui cuit dans la boulangerie
familiale : « Le parfum du pain frais giclait tout autour de la porte de fonte,
emplissait le fournil d'odeurs, de bruit, et de couleurs, le parfum
craquant, doré, ardent, du pain levé et cuit à point. »

La tartine de pain et la barre de chocolat du goûter, la soupe de la
tante-des-Rieux, l'omelette aux olives, la lavande sauvage, les cerises,
le merveilleux parfum du café qu'on grille, le tian d'herbes, les caillettes...
Fermez les yeux... vous sentez tout ça ?

C'est un livre plein d'émotion, de petits bonheurs mis bout à bout.
C'est le récit d'une vie simple, laborieuse où l'on économisait sou après
 sou pour s'offrir une charrette neuve... la fameuse charrette bleue !

Posté par Moutie à 09:01 - Lecture - Commentaires [6] - Permalien [#]

vendredi 22 août 2014

Inspiration nature

Acheté il y a bien longtemps chez une fleuriste qui cessait son activité,
ce cadre « paillasson », comme je l'appelle, m'avait inspiré à l'époque.
Une fois accroché chez moi, je l'avais un peu oublié. Il m'inspire à nouveau :

Cadre paillason

Une branche de lierre trouvée sur un vieux mur, quelques petites pommes
rouges (artificielles) et une boule de polystyrène habillée :

Boule maïs

J'ai coupé des carrés dans des spathes de maïs (les enveloppes qui
entourent l'épi). Pour les faire tenir sur la boule, il suffit de planter des
épingles (ne pas oublier les perles rouges pour ajouter un peu de couleur).

Ma décoration va pouvoir évoluer au fil des saisons
et selon mon inspiration du moment.

Posté par Moutie à 07:40 - Encadrement - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 19 août 2014

Flore alpine

Quelques fleurs rencontrées lors de mes dernières balades dans les Alpes.

La grande astrance avec ses délicates fleurs roses :

Grande astrance

 La carline, une sorte de gros chardon très épineux :

Carline

L'épilobe en épi :

Epilobe

 Le cirse laineux ou chardon porte-coton ou chardon aux ânes :

Cirse laineux

Et le mélampyre du Vélébit, vous connaissez ?

Mélampyre Vélébit

Je fais la savante mais j'avoue que je n'avais jamais vu ni entendu parler de cette
 plante auparavant. Elle a des petites fleurs jaunes et des bractées violettes
tout en haut de la tige. Le terme Vélébit rappelle ses origines serbo-croates
(une chaîne de montagnes qui s'étend de la Serbie à la Croatie). 
Étonnante, n'est-ce pas ? Attention, elle est vénéneuse.

Posté par Moutie à 07:54 - Nature - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 17 août 2014

Ma corbeille en ficelle

Depuis des années, j'avais une grosse bobine de ficelle
et je ne savais pas quoi en faire. Voilà, j'ai trouvé :

Panière ficelle2

Ma ficelle est assez fine mais j'ai tout de même utilisé un crochet n° 4,5.

Pour le fond de ma corbeille, je me suis inspirée d'un modèle trouvé chez Drops design.
C'est ce que j'ai trouvé de mieux, il ne gondole pas contrairement à d'autres :

Panière ficelle1

Le point d'étoiles me semblait un peu compliqué alors, j'ai continué
en mailles serrées (c'est l'été, je ne fatigue pas mes neurones !).

Seule petite fantaisie, un point de picot pour terminer :

Panière bordur picot

Comme tout ça manquait un peu de tenue, je l'ai doublée avec un tissu rigide.

Maintenant, il faut lui trouver une fonction.

Corbeille décorative :

Panière décorative

ou bien corbeille utilitaire :

Panière ouvrage

 

Posté par Moutie à 07:14 - Crochet - Commentaires [13] - Permalien [#]


jeudi 14 août 2014

Démesure

On peut compter sur l'occupant du dernier étage pour décorer toute la façade
de l'immeuble avec ses deux pots de fleurs. C'est pratique, n'est-ce pas ?

Immeuble et plante

Cette année l'été est particulièrement pluvieux, même en Provence,
ce qui explique probablement le gigantisme de certaines plantes :

Plante 31 juillet

La même plante photographiée 10 jours plus tard :

Plante 9 août

Jusqu'où ira-t-elle ?

Posté par Moutie à 08:28 - Nature - Commentaires [5] - Permalien [#]

mardi 12 août 2014

Devoir de vacances terminé

Quand Fille Aînée débarque à la maison et met le nez dans 
mes ouvrages inachevés, ça fait mal !
Elle a raison, il fallait alléger ma pauvre valise en osier. J'ai fait le point :
certains projets n'auraient jamais été finis, il était préférable de jeter.
D'autres sont remontés sur le dessus de la pile (un jour peut-être...)
et d'autres enfin ont quitté la dite valise (c'est bon signe !).

Voici une petite broderie commencée depuis... x années. C'est un 
très vieux modèle de Modes et Travaux (le numéro doit être 
épuisé depuis bien longtemps). Je l'ai arrangée à ma façon :

Leçon de calcul

Hier matin, j'ai acheté un cahier et je l'ai personnalisé avec une couverture maison :

Protège cahier

Je suis prête pour la rentrée. Oui, un seul cahier me suffira
pour prendre des notes pendant le cours de broderie.

Posté par Moutie à 07:40 - Broderie - Commentaires [8] - Permalien [#]

samedi 9 août 2014

Le lac de Monteynard et ses passerelles himalayennes

Le lac de Monteynard situé au sud de Grenoble est une retenue d'eau 
artificielle sur le Drac (un affluent de l'Isère) alimentant
une centrale hydro-électrique EDF.
Deux passerelles himalayennes, une sur le Drac et une sur l'Ébron permettent 
de passer d'une rive à l'autre. Frissons garantis pour petits et grands !

Voici la passerelle du Drac :

Passerelle Drac1

Longueur : 220 m
Largeur : 1,20 m
hauteur : 45 à 85 m selon la hauteur des eaux.

 Un chemin caillouteux en pente permet d'accéder à la passerelle.

Passerelle Drac2

Allez, on inspire profondemment et on se lance. Enfin... pour ceux qui peuvent.
Moi, j'ai le vertige, alors c'est une véritable épreuve.

Cramponnée à Petit Nain d'un côté (très à l'aise dans ses baskets) et M. Moutie
de l'autre, me voilà partie. Au bout de quelques mètres, je panique, j'ai envie
de rebrousser chemin mais ni l'un ni l'autre ne veulent me raccompagner...
Il y a du vent, la passerelle bouge, on voit l'eau au-dessous, c'est l'horreur !

Je dois reconnaitre que la vue est très belle :

Passerelle Drac3

Passerelle Drac4

 Je précise que les deux photos précédentes ne sont pas de moi.
J'étais bien incapable de lâcher la rambarde.

Cahin-caha, je suis arrivée jusqu'au bout. Mais le calvaire n'était pas fini,
il fallait refaire le chemin en sens inverse pour retrouver la voiture.

J'ai fait le retour toute seule, comme une grande. Sans les mains en fin de parcours !

Voici une photo de famille pour la postérité :

Passerelle Drac5

La seconde passerelle himalayenne est un peu moins longue : 180 m
seulement. Je ne suis pas allée vérifier, une seule m'a suffit ! 

Posté par Moutie à 08:41 - Promenades, découvertes - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 7 août 2014

Coquine, Frisquette, Groseille et les autres

Petit Nain voulait visiter une ferme. Vivant dans une grande ville,
 Petit Nain n'a pas l'habitute de côtoyer les vaches.
À côté de Lans-en-Vercors, la ferme de La Bourrière accueille les visiteurs
 à l'heure de la traite (à partir de 17 h). Alors, pas question d'être en retard !

Premier étonnement : la vache ne sent pas la rose.

Arrivée des vedettes (35 vaches laitières de race montbéliarde) :

Troupeau vaches

Second étonnement : la vache se laisse aller devant les visiteurs
(attention aux éclaboussures !).

Installation au poste de traite :

Poste traite

Deux traites par jour : à 6 h et à 17 h.
Chaque vache donne en moyenne 18 l de lait par jour.
Ce lait est transformé aussitôt en fromage, à la ferme même.

Ces dames portent des petits noms charmants : Canaille, Gamine, Griotte...
Il y a même une Dalida !

Les jeunes veaux retiennent beaucoup l'attention des jeunes visiteurs :

Petit Nain veaux
Deux petits veaux de 15 jours.

Un veau de 2 mois occupé à boire son « biberon » (un seau sur lequel on a adapté une tétine) :

Veau 2 mois

La vache est un animal craintif. Il ne faut pas la caresser mais on peut l'approcher 
de près à condition de ne pas faire de grands gestes.

Après la traite, petite gourmandise pour certaines (pierre à sel dans le bac bleu) :

Vache pierre à sel

Ou bien séance bien-être pour d'autres (grattage du dos et des flancs
par une grosse brosse qui se met à tourner dès que l'animal s'approche) :

Vache séance bien être

Bien entendu, en sortant nous sommes allés acheter des fromages à la boutique.

Petit Nain a beaucoup aimé la visite.
« Plus tard, j'habiterai dans une ferme » a-t-elle dit. 
C'est peut-être le début d'une vocation... 

Et moi, je trouve que l'accueil à la ferme est une très bonne initiative.

Posté par Moutie à 07:33 - Promenades, découvertes - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mardi 5 août 2014

Impossible de compter les moutons !

Il y en avait à perte de vue, impossible de les compter.
Des moutons mais aussi quelques chèvres, un berger et trois chiens.

Troupeau moutons

Troupeau moutons2

Nous aurions bien adopté celui-ci... pour tondre notre pelouse :

Mouton isolé

Mais pas celui-là avec son énorme cloche :

Bouc cloche

 Après le passage du troupeau, nous nous sommes assis 
pour observer la course des nuages :

Course nuages

  

Posté par Moutie à 08:15 - Promenades, découvertes - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


Fin »