Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

dimanche 30 août 2015

Deux petites graines

Au départ, j'ai mis deux graines de potiron en terre :

Deux graines

Ces deux graines ont profité de mon absence pour s'étaler, s'étaler jusqu'à
occuper tout mon petit coin de potager (il n'est pas bien grand mais quand même !).
Et puis, vas-y que j'escalade la haie... J'ai failli retrouver mes potirons dans la rue.

Potirons

Potirons2

Cette année, la récolte ne sera pas formidable. Dommage que 
les feuilles ne soient pas comestibles !

Posté par Moutie à 07:32 - Nature - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 26 août 2015

Des petites choses sans grande importance

Un trèfle à 4 feuilles trouvé dans un vieux livre :

Porte bonheur

Un porte-bonheur ? Bien sûr... il suffit d'y croire.

Des plumes d'oiseau extrêmement délicates :

Plumes 

La récolte de figues a été bonne :

Figues

Mais nous n'aimons pas les figues fraîches et j'en ai marre
de faire des confitures... Avez-vous des recettes à me proposer ?

Posté par Moutie à 06:19 - Nature - Commentaires [22] - Permalien [#]

dimanche 23 août 2015

Des fils à gogo !

Cet été, j'ai très peu traîné dans les vide-greniers. Un peu marre
d'accumuler des vieilleries qui ne servent à rien !

Quelques trouvailles cependant : des gros cônes de fils en provenance
d'une usine qui a fermé ses portes. Les fils sont fins mais en les doublant,
on doit pouvoir les tricoter. En tout cas, je vais m'amuser...

Cône 1 

Encore plus gros :

Cône2 

J'ai trouvé également des laines pour tapisserie (une pleine boîte à chaussures):

Laines Aubusson1 

Je n'ai aucune envie de me lancer dans la tapisserie mais j'aime
beaucoup les coloris. Pour l'instant, je me contente de les regarder :

Laines Aubusson2 

Des petits plaisirs à petits prix.

Posté par Moutie à 07:31 - Tricot - Commentaires [9] - Permalien [#]

jeudi 20 août 2015

Un joli point de tricot

Mon été n'aura pas été très productif : mon abécédaire en est toujours
au même stade alors que ma coéquipière Denise a terminé le sien
depuis longtemps (elle l'a même encadré).
J'ai tout juste commencé le bloc central du Jingle BOM
mais rien de spectaculaire à vous montrer.

Cet été, je n'ai pratiquement fait que du tricot et des confitures.
Ma veste avance bien mais je me demande si je vais avoir
suffisamment de laine pour faire les manches.

En me promenant sur Pinterest, j'ai trouvé un joli point de tricot. C'est très
clairement expliqué grâce à une vidéo lente et sans paroles.

 On peut tricoter ce joli point en uni ou bien en deux couleurs différentes.
J'ai fait un échantillon pour m'entraîner et j'aime bien le résultat :

Point tricot

Le coton que j'ai utilisé se dédouble et n'est pas très facile à tricoter
mais je n'avais pas autre chose sous la main.

 Pas de projet précis, pour l'instant je range ce point dans ma tricothèque.

Posté par Moutie à 07:05 - Tricot - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 18 août 2015

Sherlock enquête

Cet été, ne voulant pas bronzer idiote, j'ai décidé de faire marcher mes
petits neurones et d'enquêter sur l'histoire de notre maison provençale.
En fait, je ne m'étends plus au soleil depuis bien longtemps.
Pas envie de ressembler à une vieille momie égyptienne !

L'été, nous habitons dans un village médiéval entouré de remparts.
Notre maison et celle de nos voisins ne formaient, autrefois, qu'une seule
 et unique habitation. La maison a été divisée en deux à une date inconnue.
Les voisins ont hérité d'une tour appartenant aux anciens remparts et d'une belle
cour à arcades. L'historique escalier à vis, en pierre, a été pour nous :

Tour remparts

Escalier 

Rassurez-vous, le reste de la maison a été entièrement transformé
et nous avons tout le confort moderne.

De la fenêtre de notre chambre, nous avons une vue plongeante
sur la cour des voisins et mon œil de lynx a été attiré par une inscription
gravée dans la pierre. En y regardant de plus près, on lit 1579 :

1579

La date est suivie d'un prénom et d'un nom :

Gaspard Gerente
Gaspar Gerente.

Nous avons fait des recherches sur Internet et nous avons trouvé un document 
intéressant : François de Jarente (ou Gerente) s'est installé dans notre village 
vers 1440. En regardant l'arbre généalogique de la famille, on constate qu'il
il y a bien eu un Gaspard de Jarente dans la période qui nous intéresse.
La famille Jarente (ou Gerente) est une vieille famille de Provence.

Notre escalier serait donc du XVIe siècle et non du XVIIe comme nous le pensions.

Mon projet estival était de découvrir le nom des différentes familles ayant
occupé la maison avant nous. Je suis donc allée à la mairie pour consulter les
anciennes matrices cadastrales. Chaque mairie doit conserver ces documents 
depuis 1836 et n'importe qui peut les consulter. Voilà ce que l'on m'a présenté :

Matrices cadastrales

 

Matrices cadastrales 1836

 Certains livres ont brûlé et ceux qui restent partent en lambeaux. Il manque
au moins 500 pages (celles qui auraient pu m'intéresser, bien entendu).
 Ces documents sont inexploitables, quel dommage !
Je vais devoir aller aux archives départementales à Valence pour
consulter ces mêmes archives, en bon état, je l'espère.

Un début de piste tout de même : en 1836, un certain
Jacques Vincent Marre habitait notre maison. 
Grâce à Internet toujours, nous avons appris qu'il était né le 18 juillet 1799
et qu'il avait épousé Madelaine Fébrier le 30 août 1820. En 1822, ils ont 
eu un fils Eugène. En 1836, Eugène, âgé de 14 ans, étudiait au
collège de la ville voisine. Les Marre était donc des gens aisés.
Jacques Vincent, expert du cadastre, fut maire du village
de 1829 à 1831. Pourquoi deux ans seulement ? Mystère.

 Sherlock a flairé une autre piste : celle de la famille Roustan. Mais là, c'est
un vrai casse-tête chinois ! Dans cette famille, on est maçon de père en fils
et quand le fils porte le prénom de son père, c'est encore plus compliqué.
En 1891, Auguste Roustan, 49 ans, maçon, habitait dans notre  maison 
avec sa femme Marie, 43 ans et leur fils Émile, 9 ans.
Cinq ans plus tard, en 1896, Auguste est toujours maçon. Marie vit toujours
avec lui.  Émile a grandi : à 14 ans, il n'est toujours pas maçon,
comme c'est bizarre ! Par contre, un autre fils vit avec eux : Abel,
23 ans qui est... cuisinier (un rebelle celui-là !).

Comment ai-je obtenu tous ces renseignements ? En épluchant 
méticuleusement les listes des différents recensements qui ont eu lieu
dans ma commune entre 1836 et 1936 (un recensement tous les 5 ans
sauf pour la période 1911-1921). Ces documents étant numérisés, je
peux les étudier tranquillement chez moi mais vu qu'il y a entre 90 et 50
pages pour chaque recensement, je ne suis pas au bout de mes peines !

C'est un travail de fourmi mais c'est très intéressant pour connaître
l'histoire du village, alors je m'accroche. Mon projet va durer plus d'un été...
 

Posté par Moutie à 06:28 - Souvenirs d'autrefois - Commentaires [11] - Permalien [#]


jeudi 13 août 2015

Le tricot de l'été (la suite)

Malgré la chaleur, je prends plaisir à tricoter. Le tricot de l'été
avance à grands pas. Je suis arrivée aux emmanchures et
maintenant, je tricote séparemment le dos et les devants.
Plus de rangs interminables... voilà ce que ça donne :

Veste cintrée2

Posté par Moutie à 06:45 - Tricot - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mardi 11 août 2015

Inspiration

Comment transformer un fauteuil bien fatigué en une véritable
œuvre d'art ? J'ai trouvé une idée au musée Réattu à Arles :

Fauteuil musée Réattu 

Désolée, je n'ai pas pris le temps de noter le nom de la créatrice (ou du créateur).

Je pense qu'il est préférable de ne pas l'utiliser comme siège... 
C'est juste pour le plaisir des yeux !

Posté par Moutie à 06:30 - Promenades, découvertes - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 9 août 2015

Couleurs arlésiennes

Des couleurs qui claquent sous le ciel bleu :

Ombrelles Arles 

L'ancien Hôtel-Dieu d'Arles est aujourd'hui l'espace Van Gogh :

Espace Van Gogh

En 1888 et 1889, Vincent Van Gogh y fit de courts séjours.

Apparu au Moyen Âge et longtemps le quartier de prédilection des mariniers,
le quartier de la Roquette a conservé son identité. Ruelles étroites, plantes
grimpantes partant à l'assaut des façades colorées, linge qui sèche
aux fenêtres... c'est un quartier pittoresque aux allures de village :

Porte1 Arles

Porte2 Arles

Linge Arles1

Linge2 Arles

Maiison Arles 

Ma boutique préférée :

Boucherie charcuterie Arles 

Petit clin d'œil amusant : une boucherie-charcuterie située rue des Porcelet !
(les Porcelet étaient des seigneurs arlésiens et non des petits cochons...)

En ce moment à Arles et jusqu'au 20 septembre, les passionnés de photo
se retrouvent pour les Rencontres de la photographie.

Posté par Moutie à 06:51 - Promenades, découvertes - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 6 août 2015

Des taureaux, des chevaux et des hommes

Durant l'été, tous les lundis, la Camargue se donne en spectacle aux arènes d'Arles :

Arènes Arles

 Un beau spectacle qui met en scène le riche patrimoine de cette région.

Le cheval, symbole de l'identité camarguaise évolue en liberté dans
les manades, vastes propriétés taurines étendues entre marais et
pâturages. C'est le partenaire favori du gardian qui l'utilise pour
 conduire  les troupeaux de taureaux. À quoi le reconnaît-on ?
À sa robe gris-blanc, ses oreilles courtes et sa crinière hirsute.

Guardians

 Les poulains ont une robe foncée. Ils ne deviendront entièrement
blancs que vers l'âge de cinq ans.

Chevaux camarguais

 Au passage, vous remarquerez la tenue vestimentaire du gardian :
pantalon de couleur foncée, chemise à manches longues blanche
ou colorée, gilet assorti au pantalon sans oublier le chapeau.
Pour les cavalières, la jupe-culotte remplace le pantalon.

Cavalières

Les taureaux camarguais sont de couleur noire et de petite taille :

Taureaux camarguais

Très nerveux, avec des cornes en lyre, ce sont les champions
de la course camarguaise :

Course camarguaise

Quelques autres images du spectacle :

La Camargue aux arènes Arles1 

La Camargue aux arènes Arles2

La Camargue aux arènes Arles4

Posté par Moutie à 08:46 - Promenades, découvertes - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

mardi 4 août 2015

La Camargue

Comme le disait le poète Frédéric Mistral, « la Camargue est
un cadeau de la mer et du Rhône »...

C'est un paradis pour les oiseaux :

Hérons 

De nombreux oiseaux y prolifèrent dont l'emblématique flamant rose :

Flamants roses 

Nous avons pu assister à une séance de yoga :

Yoga flamants roses

Ah, j'en ai repéré un (au milieu) qui n'en fait qu'à sa tête ! 

Le flamant rose possède un bec particulièrement bien adapté pour fouiller la vase :

Flamant rose

 Un ragondin nullement dérangé par notre présence :

Ragondin 

Des championnes de l'acrobatie aérienne, les libellules :

Libellule rouge

Mais la Camargue, c'est aussi les chevaux et les taureaux. 
Nous aurons l'occasion d'en reparler prochainement. 

Posté par Moutie à 08:14 - Nature - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :