Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

vendredi 14 février 2014

La Maison bleue

Petite escapade pour M. et Mme Moutie, quelques jours à Penang (une île située
au nord-ouest de la Malaisie et dont la ville principale est Georgetown).

Nous avons visité la Cheong Fatt Tze Mansion, appelée plus simplement
« La Maison bleue ». C'est un site incontournable de Penang : 38 pièces,
5 cours intérieures, 7 escaliers et 220 fenêtres.

Maison bleue entrée

Maison bleue1

Cette couleur bleue était très inhabituelle pour une maison chinoise.

Maison bleue2

Cheong Fatt Tze a eu la bonne idée de quitter sa province chinoise natale
à l'âge de 16 ans. Sans un sou en poche, il réussit tout de même à épouser
une riche héritière. Arrivé à Penang en 1886, il devint l'une des personnalités
les plus éminentes du pays et un très riche commerçant. Il eut 8 épouses et
des concubines. Il reconnut 8 fils et 6 filles. Sa dernière épouse (elle avait
17 ans, il en avait 70 quand il l'épousa), lui donna un fils. À cette époque, 
on ne connaissait pas les tests de paternité...

À la mort de son dernier fils (en 1989, en Australie), la maison complètement
en ruines a pu être vendue. Après 7 années de restauration, elle a retrouvé
son lustre d'antan. Une partie a été transformée en hôtel de luxe.

On imagine aisément la vie d'une grande famille chinoise dans cette belle demeure
(3 épouses seulement ont habité la maison... ce qui est déjà beaucoup !).

Maison bleue cour intérieure

La cour vue sous un autre angle :

Cour salon

 Deux très beaux escaliers en bois sombre permettent d'accéder à l'étage supérieur :

Escalier Maison bleue

Comme dans toutes les maisons en Malaisie, les visiteurs sont priés
de laisser leurs chaussures au bas de l'escalier. On marche pieds nus.

Galerie Maison bleue

Dans l'immense pièce de réception du premier étage, on peut admirer
les fenêtres décorés de vitraux dans le style Art nouveau :

Fenêtres Maison bleue

Il n'y a plus de mobilier d'époque, c'est bien dommage.
On suppose qu'il devait être très raffiné comme tout l'ensemble de la maison.

Plafond Maison bleue
Plafond de la salle de réception.

Porte Maison bleue
Porte de la salle de réception.

Boiseries portes
Boiseries surmontant les portes.

La maison a été conçue selon les principes du Feng Shui.
La clôture, côté rue, est faite en éléments de céramique imitation bambou :

Cloture bambous

et imitation pièces de monnaie :

Cloture pièces monnaie

Le vent traversant la barrière de pièces, était censé apporter la fortune aux
 membres de la famille. Les bambous, quant à eux, signifiaient la protection.
 Ça marche peut-être, vous pouvez toujours essayer...

Certaines scènes du film Indochine, avec Catherine Deneuve,
ont été tournées dans cette maison.

Posté par Moutie à 05:07 - Voyages - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Magnifique demeure mais ... 220 fenêtres !!! Comme je n'aimerais pas faire les carreaux ! (avec une telle maison on doit pouvoir s'offrir une femme de ménage, non ?)

    Posté par Nadine, vendredi 14 février 2014 à 07:23
  • Splendide!!! Petite visite matinale fort agréable. Merci et bonne continuation.

    Posté par Nathalie J, vendredi 14 février 2014 à 07:23
  • Bonjour ,très belle ballades merci... Isabelle 57

    Posté par Isabelle 57, vendredi 14 février 2014 à 07:30
  • Quelle magnifique demeure!
    Je ne savais pas qu'en Malaisie on devait enlever les chaussures pour visiter une maison

    Posté par Lotus, vendredi 14 février 2014 à 07:31
    • Nous étions dans un hôtel typiquement malais. Avant de monter à notre
      chambre, nous laissions nos chaussures au bas de l'escalier. Cela fait
      tout drôle de marcher pieds nus dans les couloirs mais c'est excellent
      pour les parquets et pour les femmes de ménage. Monsieur Moutie
      cherchait constamment ses chaussures avant de quitter la chambre...

      Posté par Moutie, vendredi 14 février 2014 à 10:06
  • belle demeure !!!! tu déménages quand Moutie ??? lol

    Posté par domino34, vendredi 14 février 2014 à 08:31
  • merci du partage, très jolie cette dentelle de bois, le vitrail aussi est très beau
    bonne continuation pour vos vacances
    bises
    rose

    Posté par rose, vendredi 14 février 2014 à 08:35
  • de bien jolies couleur; demeure magnifique. J'ignorai pour les chaussures
    Bonne continuation,j'attends tes prochaines photos....

    Posté par celine, vendredi 14 février 2014 à 08:39
  • Beau reportage, cela donne envie d'y aller et continues à nous faire partager tes escapades j'adore surtout qu'ici il fait gris, il pleut ...

    Posté par denise, vendredi 14 février 2014 à 09:29
  • Quelle somptueuse demeure...mais que de difficultés sans doute à cohabiter aussi pour tous ses habitants ?!? ...Je n'ose imaginer toutes ces vies, sans doute pas toujours très sereines" ....Il eut 8 épouses et des concubines. Il reconnut 8 fils et 6 filles. Sa dernière épouse (elle avait 7 ans, il en avait 70 quand il l'épousa), lui donna un fils. À cette époque, on ne connaissait pas les tests de paternité..."

    Posté par Aquarelle, vendredi 14 février 2014 à 14:55
  • Superbe résidence

    Posté par Martine, vendredi 14 février 2014 à 16:03
  • Deux nuitées inoubliables

    J'ai gardé un souvenir fabuleux de cette demeure patriarcale si classiquement chinoise ... Visitée à l'occasion de notre premier séjour à Singapour ! Les photos sont superbes !

    Posté par Marie-Pierre, vendredi 14 février 2014 à 17:15
    • Merci Marie-Pierre. Nous avons également visité la Pinang Peranakan
      Mansion qui, elle, est entièrement meublée et qui fera l'objet d'un
      prochain message. Amicalement.

      Posté par Moutie, samedi 15 février 2014 à 10:51
  • Un petit bijou ce reportage sur ton séjour! Profites bien de toutes ces merveilles!

    Posté par Sabine, samedi 15 février 2014 à 14:03
  • Superbe ! Je ne suis pas encore très calée en archi et habitat asiatiques mais j'étudie peu à peu. Je constate que j'ai des trésors à découvrir !

    Posté par ChonchonAelezig, vendredi 21 février 2014 à 11:01

Poster un commentaire