Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

samedi 19 septembre 2015

Mes dernières lectures

Le village de l'Allemand ou le journal des frères Schiller de Boualem SANSAl :

Le village de l'Allemand 

Quand en 1994, le GIA massacre une partie de la population du village 
d'Aïn Deb, en Algérie, les frères Schiller perdent leurs parents. Mais leur deuil 
va se doubler d'une autre épreuve : la révélation de qui fut leur père, cet
Allemand qui jouissait du titre prestigieux de moudjahid.

Rachel et Malrich sont nés en Algérie d'une mère algérienne et d'un père
allemand. Ils ont vécu en France, chez un oncle de la banlieue parisienne,
sans rien connaître de leur langue et de l'histoire de leur famille.

L'aîné a réussi : études supérieures, belle situation, jolie femme. Son frère,
lui, est un gamin des banlieues qui traîne dans la cité avec ses copains.
En réponse au journal intime de Rachel, Malrich va réagir
en écrivant son propre journal avec des mots et un style bien à lui.
Même démarche pour les deux frères, pour essayer de comprendre le passé
monstrueux de leur père mais des réactions différentes face à l'avenir.

Un roman poignant qui mêle la sale guerre d'Algérie, l'horreur de la Shoah,
l'islamisation des banlieues et qui pose une question vieille comme le monde :
« Sommes-nous comptables des crimes de nos pères,
de nos frères et de nos enfants ? ».

Femmes de dictateur de Diane DUCRET (tome 1) :

Femmes dictateurs

Une autre façon d'aborder l'Histoire en pénétrant dans l'intimité
des tyrans du XXe siècle : Hitler, Mussolini, Lénine, Mao...
Dans un livre bien documenté, Diane DUCRET nous raconte les stratégies de
séduction (souvent violentes), les rapports amoureux de ces dictateurs et les
destinées diverses, souvent tragiques, de ces femmes qui ont partagé leur lit.

Voici quelques citations :

Mussolini :
« Jaloux, destructeur, Mussolini est surtout un menteur professionnel. Entre
sa femme Rachele, sa favorite, Clara, et quelques régulières occasionnelles,
Mussolini doit redoubler d'ingéniosité pour concilier ses vies privées parallèles.
Un cache-cache quotidien se joue dans les rues de Rome pour éviter
que ses femmes ne se croisent et ne se crêpent le chignon. »

Il avait pour habitude de se pavaner sur la plage pour montrer
sa musculature et sa bonne forme physique... Comique !

Mao :
« En effet, le président était peu soucieux de son hygiène personnelle.
Il ne se brossait jamais les dents, se contentant de se rincer la bouche
avec du thé le matin, mâchant les feuilles après avoir bu le liquide. Il
avait résisté à tous ceux qui voulaient le faire examiner par un dentiste...
Il ne se lavait pas non plus, estimant que c'était une perte de temps. À la
 place, ses assistants le frottaient avec des serviettes chaudes et humides
chaque soir, tandis qu'il examinait des documents, lisait ou discutait avec
quelqu'un. Son médecin observe qu'il ne se lavait pas davantage les organes
génitaux.« Je me nettoie dans le corps des femmes » répliquait-il. »

Oh, bonjour les dégâts, ses conquêtes féminines n'étaient pas dégoûtées !

Difficile d'imaginer Hitler, le dictateur à la petite moustache, dans la peau 
d'un sex-symbol et pourtant... il reçut plus de lettres d'admiratrices que Mick
Jagger et les Beatles réunis. Son regard et sa voix envoûtaient les femmes.

Toutes ne furent pas des victimes. Certaines furent plus tyranniques que
 leur tyran de mari : c'est le cas de Jiang Qing, la dernière épouse de Mao,
qui s'illustra dans d'abominables méfaits.
Elena Ceausescu ne fut pas mal non plus dans le genre horrible mégère.
Elle gouverna avec son mari pendant 22 ans. N'ayant pas fait d'études,
elle pensait faire illusion avec son curriculum vitae falsifié, exposant
pompeusement ses 17 doctorats et des œuvres traduites en 19 langues
(elle écrivait très peu afin de dissimuler sa grammaire approximative). 
Elle a essayé, à plusieurs reprises, d'obtenir un prix Nobel... sans succès.
Que d'énergie déployée pour être reconnue, c'est pathétique !

Diane DUCRET a publié un second tome sur le même sujet. 
À voir également la série télévisée intitulée Despot Housewives 
sur Planète +. Premier épisode demain, 20 septembre, à 20 h 45.

Posté par Moutie à 06:49 - Lecture - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour j'ai ce livre à la maison ,oui,à lire ..

    Posté par Isabelle 57, samedi 19 septembre 2015 à 07:51
  • Je vais essayer de trouver ces livres

    Posté par Lotus, samedi 19 septembre 2015 à 08:19
  • lecture

    cet été j'ai également achelé les femmes de dictateur, je ne l'ai pas encore lu mais cela promet. Merci

    Posté par marylène, samedi 19 septembre 2015 à 10:58
    • Je ne lirai probablement pas le second tome car c'est un peu répétitif à
      la longue mais j'ai lu le premier rapidement et j'ai bien aimé.
      Bonne lecture Marylène !

      Posté par Moutie, samedi 19 septembre 2015 à 16:15

Poster un commentaire