Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

lundi 28 mars 2016

Souvenirs de l'Expo universelle de 1878

En 1878, l'Exposition universelle se tient à Paris sur l'esplanade du
Champ-de-Mars (la tour Eiffel n'existe pas encore) et la colline de Chaillot.
Un vrai succès : 36 nations, 53 000 exposants et 16 millions de visiteurs.

La Grande-Bretagne y occupe une place prépondérante :
 le quart de la section réservée aux nations étrangères
et elle présente 5 pavillons dont celui des Indes.

Conçu par l'architecte Caspar Prudon Clarke, le pavillon des Indes se déploie
sur 50 m de long. Il sert de vitrine aux collections personnelles du Prince
de Galles (le futur Édouard VII) : harnais brodés, étoffes, bijoux, armes...
Petit bémol : Sir Clarke est anglais et n'a jamais mis les pieds en Inde !

À l'issue de l'exposition, le pavillon est démantelé avant d'être remonté en
plusieurs sections : une partie est installée à Saint-Malo mais elle ne
résistera pas aux embruns et aux tempêtes, une seconde partie est
acquise par le prince Stirbey et installée dans le parc de Bécon à Courbevoie
pour servir d'atelier à sa belle-fille peintre, George-Achille Fould-Stirbey.

Ce pavillon des Indes devient la propriété de la ville de Courbevoie en 1951.
Très endommagé, il a fallu deux années pour lui redonner toute sa splendeur.

Place aux photos :

Pavillon Indes Courbevoie

Le pavillon des Indes, exposé en 1878 est un bâtiment en bois rouge sombre.
Ses gros bulbes dorés à la feuille d'or qui font plutôt penser à ceux
d'une église orthodoxe ne sont pas les bulbes d'origine :

Pavillon Indes coupoles

Pavillon Indes détail

Lors de son remontage à Courbevoie (vers 1880), il a été adossé
à un bâtiment en briques qui comprend une large verrière.
C'était l'atelier de George-Achille Fould (oui, c'était une dame !).

Pavillon Indes1

 

Pavillon Indes verrière

Aujourd'hui, ce lieu a retrouvé sa vocation d'atelier d'artiste. Il accueille tous
les 18 mois un jeune scuplteur en résidence, récemment diplômé
de l'École des beaux-arts de Paris, en souvenir du sculpteur
Jean-Baptiste Carpeaux (décédé à Courbevoie en 1875).

Pavillon Indes2

Pour la visite de l'intérieur, suivez le guide !

Lors de l'Exposition universelle de 1878, les visiteurs ne pénétraient pas
 à l'intérieur du pavillon des Indes, ils se contentaient d'admirer les vitrines.
L'intérieur du pavillon a donc été aménagé et meublé lors de son remontage
à Courbevoie, en 1880. Cette visite nous permet d'admirer les boiseries,
les plafonds, quelques jolis petits meubles de style japonisant
et un beau travail de marqueterie :

Plafond aux bleuets
Plafond aux bleuets récemment restauré.

Plafond marqueterie
Autre plafond en marqueterie.

Les boiseries intérieures sont très sombres :

Pavillon Indes intérieur

Pavillon Indes meubles

Pour visiter le pavillon des Indes, il faut réserver au musée Roybet-Fould.
La visite est guidée et gratuite.

Le musée Roybet-Fould, situé également dans le parc de Bécon, à Courbevoie
est l'ancienne villa-atelier de la seconde belle-fille du prince Stirbey.
Consuelo Fould-Stirbey était, elle aussi, une artiste peintre.

Ce musée est en fait l'ancien pavillon de la Suède et de la Norvège
fabriqué lui aussi pour l'Exposition universelle de 1878 :

Musée Roybet Fould 1

Cette construction en pin rouge évoque l'architecture traditionnelle scandinave.

Musée Roybet Fould 3

Musée Roybet Fould 2

Un bâtiment écologique avant l'heure : les ornementations de la façade
sont faites de sciure de bois agglomérée avec de la résine :

Musée Roybet Fould décor extérieur

Un coup d'œil à l'intérieur du musée :

Musée Roybet Fould intérieur

On peut voir dans cette salle le portrait du prince Stirbey par sa belle-fille
George-Achille Fould et George-Achille elle-même représentée en japonaise.

Une agréable balade dépaysante pour oublier la grisaille parisienne actuelle.

Posté par Moutie à 08:19 - Promenades, découvertes - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Bonjour très intéressante votre visite merci ,je ne savais pas que vous étiez à l'exposition de 1878 !!!!!!!!! Et monsieur Moutie aussi ?

    Posté par Isabelle 57, lundi 28 mars 2016 à 09:42
    • Mais bien sûr, nous avons remonté le temps ! Bises.

      Posté par Moutie, lundi 28 mars 2016 à 10:57
  • Merci pour la visite très intéressante comme toujours.
    Bonne journée

    Posté par Nicole, lundi 28 mars 2016 à 10:00

Poster un commentaire