Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

mardi 31 mai 2016

Les petits ont pris leur envol

Il était une fois un gentil couple d'oiseaux désireux de fonder une famille.
Première difficulté : trouver un endroit calme, bien abrité pour construire
un nid douillet pour les bébés.
Le nid construit, Madame a pondu ses œufs, les a couvés et cinq petits
oisillons ont vu le jour. Les ennuis ont alors commencé : sans arrêt,
il a fallu faire des tours et des détours pour nourrir les ventres affamés.

Et puis, un beau jour, des intrus sont arrivés (nous, en l'occurence). C'est notre
maison et ils n'avaient pas demandeé la permission de s'installer chez nous !

Comme le nid était à hauteur d'homme (de femme devrais-je dire), j'ai pu
 les observer tout à loisir pendant deux semaines et prendre des photos.
Je vous en avais parlé dans un précédent message, ICI.

Seuls trois bébés ont survécu, c'est la sélection naturelle.
Et le nid esr vraiment devenu trop étroit :

Oisillons

Chez les oiseaux aussi, c'est la crise du logement.

Samedi dernier, la mère a eu une attitude bizarre : elle s'est approchée
très près du nid en poussant des petits cris perçants :

Mère oiseau

Malheureusement, je ne comprends pas le langage oiseau mais quelques
 instants plus tard, j'ai vu deux petits oisillons par terre sur le sol du patio.
La mère était probablement venue leur dire qu'elle en avait marre
de les nourrir et qu'il était temps pour eux de faire le grand saut.
Ils se sont mis à voleter maladroitement et puis ils se sont dirigés tout
droit vers une niche, un endroit sans issue :

oisillons 2

Heureusement, la mère veillait. Elle est revenue bien vite pour les
sortir de ce mauvais pas en les encourageant avec les mêmes petits
 cris perçants que précédemment. C'était vraiment attendrissant.
Je me suis éloignée pour ne pas déranger et quand je suis revenue
quelques heures plus tard, tout le monde était parti.

En regardant dans le nid, je me suis aperçue qu'il restait encore un oisillon.
Trop faible pour s'envoler ou trop peureux pour sauter ? Ou bien,
à moitié étouffé par ses frères qui avaient pris toute la place ?

N'écoutant que son instinct maternel, Madame oiseau a recommencé
son manège pour nourrir le petit dernier. Pas question de l'abandonner.
  A-t-elle réussi à le sauver ? Je n'en sais rien car nous sommes
partis avant de connaître la fin de l'histoire.

Posté par Moutie à 08:37 - Nature - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Bonjour,
    On dit jamais 2 sans 3, donc pour sûr que le 3eme oisillon a réussi son baptême d'envol grâce aux instructions de "Maman" oiseau.
    Bonne journée

    Posté par micheleD, mardi 31 mai 2016 à 08:45
  • J'aime beaucoup le récit,

    Posté par Martine, mardi 31 mai 2016 à 11:12
  • J'espère que le petit a pu s'envoler ensuite

    Posté par Lotus, mardi 31 mai 2016 à 20:46
  • <3 <3 <3

    Posté par ChonchonAelezig, jeudi 2 juin 2016 à 10:48
  • Flûte ça marche pas mes émoticônes... je voulais mettre trois petits coeurs !

    Posté par ChonchonAelezig, jeudi 2 juin 2016 à 10:49

Poster un commentaire