Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

mercredi 20 juillet 2016

Le choc des images

Un roman qui, malheureusement, colle de très près à l'actualité,
Portrait d'après blessure d'Hélène GESTERN :

Portrait d'après blessure

 Olivier est historien. Pour les besoins d'une émission télévisée, il a fait
la connaissance d'Héloïse, une jeune archiviste avec qui il collabore.
Un jour, ils se retrouvent pour déjeuner puis ils prennent le métro ensemble.
La rame dans laquelle ils étaient montés explose.

Alors qu'Olivier tente de sauver la jeune femme gravement blessée,
un photographe zélé, avide de sensationnel, les prend en photo.
Cette photo impudique fera la une d'un magazine à grand tirage
et démollira leur existence à tous les deux.

Ce livre raconte l'histoire de deux êtres aux prises avec le pouvoir des photos,
qu'elles parlent la langue de la dignité ou celle du désastre.

« Le photographe nous avait épinglés comme des papillons. Son cliché avait
 contaminé chaque compartiment de nos vies, et tout éclaboussé sur son passage.
Nous étions comme l'homme sur son brancard, sanglés dans notre impuissance,
victimes d'un hold-up biographique qui (et c'est ce qui me révoltait le plus)
ne semblait pourtant pas scandaliser grand monde. »

Portrait d'après blessure pose la question suivante : les médias ont-ils le
 droit de tout montrer ? Le spectacle de la mort en direct est-il devenu un dû ?

Nous avons tous en mémoire la photo récente de ce petit garçon immigré
mort sur une plage, photo qui a fait le tour du monde. Était-elle nécessaire ?
Lors du dernier attentat, à Nice, des images choquantes ont défilé sur nos écrans.
Avions-nous besoin de les voir pour imaginer cet acte barbare ?

Posté par Moutie à 06:52 - Lecture - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    J aime beaucoup!
    "Eux sur la photo" est un très bon roman aussi, apparemment elle "monte" ses histoires en partant des traumatismes de la vie, secrets de famille... Elle écrit très bien,
    bon été !
    Kti

    Posté par Kti, mercredi 20 juillet 2016 à 07:58
    • Bel été à toi également ! Avec beaucoup de sujets d'inspiration pour
      faire de belles aquarelles. Bises.

      Posté par Moutie, mercredi 20 juillet 2016 à 08:18
  • Je reste perplexe face à ces images : totalement "voyeur", certes, mais pour faire comprendre les gens il leur faut parfois des photos choc. Sauf qu'ils les oublient rapidement... Qui se souvenait encore de ce petit garçon ?
    Je ne sais quoi penser...

    Posté par ChonchonAelezig, mercredi 20 juillet 2016 à 10:37
  • Malheureusement nous vivons dans un monde où beaucoup de personnes aiment se rassasier de photos choquantes et de la vie d'autrui! Il faut voir à quelle vitesse on dégaine son portable pour tous ces clichés On se moque de la dignité des personnes
    Je suis plus que choquée

    Posté par Lotus, mercredi 20 juillet 2016 à 10:43
  • Ce genre d'agissement "voyeur" et pourquoi pas "voyou" , provoque une suspicion systématique bien malsaine qui implique une non-réflexion de la part de beaucoup de gens. Dommage

    Posté par micheleD, mercredi 20 juillet 2016 à 11:26
  • contente que vs parliez de ce livre que j'ai lu au début de l'été, en vacances ds l'île de Noirmoutier. Donc curieusement ce beau livre reste associé à ces moments de bonheur, partagé avec nos amis.
    Belle écriture, pas de pathos et une fin apaisante.Un sujet d'actualité, qui révolte contre les auteurs d'attentat mais aussi contre le traitement médiatique qui en est fait systématiquement.

    Posté par michèle, vendredi 22 juillet 2016 à 17:10

Poster un commentaire