Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

dimanche 13 mai 2018

Voir Palerme

Petite escapade en Sicile en ce mois de mai. Pas de chance, nous n'avions
pas choisi la bonne semaine car il a plu presque tous les jours !

« Tout d'abord, Palerme déroute et puis la magie opère... »
peut-on lire dans le guide Michelin.

Je dois avouer que Palerme nous a beaucoup déroutés.
C'est sale, excessivement sale : des monceaux d'ordures traînent partout,
les caniveaux ne sont pas balayés,les vieux meubles
et les vieux matelas sont abandonnés sur les trottoirs.
J'ai cherché où pouvait bien se nicher le charme mais je n'ai pas trouvé.

Le trafic automobile est très important, il est difficile de circuler et quasi impossible
de se garer vu l'absence de parkings. Il est interdit de rentrer en voiture dans la ZTL
du centre historique (zone à trafic limité) sous peine d'amende.
La solution consiste à marcher.

Que dire de la conduite des Siciliens ? Elle est dangereuse et très fantaisiste :
ils ne respectent pas les limites de vitesse, klaxonnent sans arrêt, remontent les files
de bus en sens inverse, doublent à droite, téléphonent en conduisant...

Ceci dit, le centre historique de Palerme ne manque pas d'intérêt. Si vous aimez
les églises baroques, il y en a de nombreuses. La plus célèbre est l'église du Gesù :

Eglise del Gesu

 Nous sommes passés assez rapidement car M. Moutie n'apprécie
que très modéremment les décors chargés, les putti...
Tous ces petits anges joufflus lui donnent des boutons !

Eglise del Gesu2

Eglise_del_Gesu_3

 Par contre, nous avons admiré tous les deux les splendides mosaïques
de l'église Santa Maria dell'Ammiraglio (La Martorana).
De l'art byzantin par excellence :

La Martorana 1

La Martorana 2

La Martorana 3

La Martorana 4

Il y avait tellement de visiteurs que l'on avait l'impression d'être dans le métro
parisien aux heures de pointe ce qui est peu propice au recueillement, dommage !

Pour changer d'ambiance, nous sommes allés visiter les catacombes des Capucins :
environ 8 000 momies vêtues de pied en cap et plus ou moins bien conservées.
Les hommes sont suspendus au mur et les femmes, en général, sont couchées.
La plupart datent du XIXe siècle.

Dans leurs testaments, les intéressés demandaient à être conservés
avec un certain type de vêtements liés à leur profession
mais certains voulaient être habillésà la mode de leur époque (avec cravate,
gilet ou robe élégante...). Leurs parents venaient les visiter, non seulement pour prier,
mais aussi pour les maintenir présentables. Même morts, il fallait rester dignes !

La momie en meilleur état est celle de Rosalia Lombardo, deux ans, décédée en 1920.
Touchant de voir cette petite fille qui semble dormir tranquillement sous sa couverture.
Elle a conservé son nœud rose dans ses boucles blondes.

Une étrange balade au milieu des morts...
Âmes sensibles s'abstenir, allergiques à la poussière également.

Vous ne verrez pas de photos car elles sont interdites (les moines capucins
veillent et rappellent à l'ordre les contrevenants).

La suite de mon récit de voyage bientôt, si vous le voulez bien.

Posté par Moutie à 08:46 - Voyages - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Bonjour ,Merci très intéressant,je veux bien la suite de votre récit ,,,,,,,à bientôt....

    Posté par Isa, dimanche 13 mai 2018 à 09:08
  • Je suis allée en Sicile il y a quelques années. Un souvenir épouvantable de ces catacombes, mais quel émerveillement d avoir visité un palais palermitain, et la chapelle palatine

    Posté par Nicole, dimanche 13 mai 2018 à 19:46

Poster un commentaire