Carton et chiffons

Touche à tout : broderie, patchwork, cartonnage, miniatures, petits bricolages décoratifs, promenades, lectures, tricot

mardi 21 février 2017

Vive la France !

En France, nous avons des pistes cyclables. Elles sont
parfois semées d'embûches mais nous en avons tout de même :

Piste cyclable Vernon

 C'est pour tester l'agilité des cyclistes !

En France, nous avons des produits 100 % made in France :

Charentaises1

Charentaises2

Je ne vous raconte pas d'histoire, c'est écrit sur la semelle !

Chaque région de France possède ses spécialités gastronomiques, salées
ou sucrées il y en a pour tous les goûts. Mais il faut reconnaître
que certaines méthodes de fabrication sont parfois... brutales.

Connaissez-vous les poires tapées de Rivarennes ?

Dans le petit village de Rivarennes (proche d'Azay-le-Rideau), on s'active
tous les lundis matins : il faut éplucher quelques 250 kg de poires (à la main).
Puis on les installe précautionneusement sur des claies et on les enfourne
dans des fours à bois pendant plusieurs jours afin de les déhydrader.
Ensuite, c'est là qu'interviennent les méthodes brutales : on tape ces pauvres
poires une à une avec un appareil en bois afin de terminer la déshydratation :

Platissage pommes tapées

Une méthode de conservation des poires très ancienne qui permettait de conserver
les fruits à une époque où Nicolas Appert n'avait pas encore inventé la conserve.
Une petite vidéo à voir ICI.

Bien sèches, elles peuvent se garder très longtemps et s'utiliser
comme des fruits confits :

Poires déshydratées

Mais on peut également les réhydrader dans du vin :

Poires au vin

Vive la France !!!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par Moutie à 07:48 - Humour - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah, que j'aime la flèche qui te dit de prendre le pot de fleurs !!!
    Quant aux poires, oui, j'en avais déà vu ... mais jamais goûté !

    Posté par Nadine, mardi 21 février 2017 à 08:24
  • J'avais découvert "les poires tapées" au cours d'un périple à bicyclette à travers la Touraine : un couple au chômage qui s'était recyclé dans cet artisanat.

    Posté par michèle, mardi 21 février 2017 à 08:26
  • Étonnant mais bravo de tenter de conserver ce savoir faire. Bonne journee

    Posté par micheleD, mardi 21 février 2017 à 09:06
  • Je ne connaissais les poires tapées que de nom et je ne savais pas tout le circuit qu'elles faisaient pour en arriver là et beaucoup d'humour sur la 1ère photo. Douce semaine

    Posté par christine, mardi 21 février 2017 à 10:11
  • Ah les pistes cyclables... ça ne vaut pas l'Allemagne, où il y en a PARTOUT. Ici, dans ma région, y en a pas beaucoup...

    Posté par GirlyMamie, mardi 21 février 2017 à 10:58
  • les poires je connaissais, mais pas encore goutée
    he oui nos piste cyclables, idem pour les trottoirs !!
    bonne soirée

    Posté par Véro, mardi 21 février 2017 à 19:50
  • On fourmille d'idées en France mais le problème on ne réfléchit pas toujours à l'aboutissement
    J'aime beaucoup les semelles de chaussons

    Posté par Lotus, mardi 21 février 2017 à 20:27
  • Je ne connais pas les poires tapées, mais j'aimerai goûter !!!!
    DH a les mêmes charentaises, mais à carreaux !!!!

    Posté par la cigale, mardi 21 février 2017 à 20:36
  • Souvenir d'enfance

    Les poires tapées ma grand mère paternelle les faisait ( dans le Loiret) c'est délicieux de délicieux en bonbon ou réhydratées dans du vin ou un sirop

    Posté par Martine, mercredi 22 février 2017 à 11:01

Poster un commentaire